Draw for Brussels : Plaignons les terroristes



Au tout début, je voulais écrire un texte qui allait surement ressembler à beaucoup d'autres textes; insultant ceux qui ont fait et soutenant ceux qui subissent, faisant l'apologie du bien contre le mal, crachant sur la sauvagerie et faisant l'éloge de nos beaux pays. 
Puis je me suis dit que finalement ceux qui me font le plus de peine, c'est pas nous, ce ne sont pas les parisiens, ce ne sont pas les belges. Ce sont ces gens qui n'ont plus une once d'humanité, qui pensent se battre pour une cause qui en vaut la peine et surtout qui pensent qu'ils auront une place de choix là haut. Sombre blague. Alors pensons à eux, qui auront non seulement gâché leur vie pour ce qu'ils croient être une noble peine, mais qui gâchent aussi tout espoir de mériter un quelconque salut. "Ah bon, pourtant on nous avait dit..." Et bah non ! 
Nous on connaitra à nouveau des jours heureux, des printemps plein de ciels bleus et qui sentent bon le mimosa, on vivra des soirées vibrantes, on ira dans les cafés, on boira des bières et on mangera des frites, ça oui! Puis surtout on pensera toujours aux parisiens, aux bruxellois, et on y pensera avec un sourire au coin de la lèvre.

Alors que eux, qui pensera à eux? Personne, pas même Dieu. 



2 commentaires: