Voyage au pays de Sherlock Holmes, J-28 !

Depuis toujours, je suis une passionnée inconditionnelle de voyages et j'ai toujours voulu en faire mon métier. Ayant compris qu'il n'existait pas à proprement parler de métier "voyage", j'étudie des choses qui un jour me permettront au moins d'exercer à l'international, dans la langue de Shakespeare et Cervantes! Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de notre voyage à nous, je ne parle pas de vacances au club med avec les pieds en éventail mais vraiment de voyage. De ce projet qui nous lie mon chéri et moi depuis le mois de septembre et dans lequel on va se lancer dans un peu moins d'un mois dans ce pays qui nous fascine tant: l'Ecosse



L'origine de tout ça va paraître un peu romancée, pourtant elle est véridique: je me suis réveillée un matin, nostalgique ayant rêvé de mon expérience à Londres dont je n'avais pas assez profité (le tag ici), et j'ai eu envie de partir à nouveau. Prendre mes valises et partir à l'aventure, durant une période assez longue et d'une manière originale pour déconnecter de notre quotidien à Montpellier. J'en ai fait part à Mr.J et il a de suite adhéré à l'idée. Partir à deux, tant qu'on est jeune et que nos vacances nous permettent de le faire, économiser pendant 1 an, (manger des patates midi et soir!), être liés par une envie commune, un projet à construire à deux s'est révélé être très enivrant et a été scolairement parlant une source de motivation! Quelques jours après ma "révélation matinale", on avait déjà acheté notre Lonely Planet afin de réaliser une première esquisse de notre périple: Londres, Edimbourg, Glasgow, Oban, Fort William, l'île de Skye, Inverness, Stirling. Huit étapes pour découvrir un pays sous tous ses angles, entre villes et campagnes, lacs et falaises, pubs typiques et châteaux, d'auberge en auberge puis d'auberge en ferme. 


Si quelqu'un reconnait ce train qu'il se manifeste!

Ce fut vivifiant pendant tous ces mois de découvrir ce pays à travers des guides, de nous projeter là bas, de choisir de passer par certaines villes et pas d'autres, de sélectionner des endroits ou dormir, de s'émerveiller devant les photos de paysages et les innombrables activités que ce pays propose. A nous les randos, les balades en mer, les grands châteaux de légende, les bières le soir, les virées en ville, à nous les midges (moustiques qui attaquent en bande), les rencontres hétéroclites. Mais aussi à nous la ferme, les échardes dans les doigts, les poules, les moutons et les journées de vente dans un petit magasin bio:


Le Wwoofing


Pour les amateurs de voyages, de nature, de rencontres mais aussi d'économie (on ne va pas se mentir), il existe une façon originale et peu développée d'être hébergé et de découvrir l'aspect rural d'un pays, et c'est le wwoofing (ou wwoof) !
Le principe est simple: donner pour recevoir en retour. L'idée est de rendre service à des gens qui vivent de l'agriculture en rénovant leurs locaux, à travers les récoltes, en s'occupant de leurs animaux, en vendant sur les marchés ou dans leur boutiques, et en retour ils vous hébergent et vous nourrissent. C'est le choix que nous avons fait et ce choix nous excite beaucoup! Pour s'inscrire sur le site wwoof.uk nous avons dû payer 20€ afin d'avoir accès au catalogue d'hôtes et de pouvoir les contacter (le fait que ça soit payant et pour moi un gage d'engagement et de sérieux et n'est pas dérangeant). Nous avons contacté de nombreuses personnes dont la plupart étaient prêtes à nous accueillir mais notre dévolu s'est jeté sur un jeune couple qui comme nous a vécu l'expérience wwoofing (ça nous a plus branché qu'un couple de vieux campagnards...mhh mhh...). Ils vivent à Stirling, un petit village à l'Ouest d'Edimbourg, et ces 15 jours chez eux seront les derniers de notre voyage. Une fin de voyage authentique, pour devenir les champions du plantage de courgettes et surtout pour ressortir grandis d'une expérience humaine nouvelle, unique et enrichissante




Les auberges de jeunesses

Honnêtement, non seulement c'est pas cher (environ 15€ la nuit par personne) mais c'est surtout super grisant. Ça sera une grande première pour nous, mais dormir en auberges de jeunesse est à nos yeux un sérieux avantage pour ce qui est des rencontres multiculturelles qu'elles vont permettre. Du moins c'est ce que l'on souhaite. Rencontrer des gens de tous horizons venus comme nous pour découvrir et profiter de chaque instant. De bons moments en perspectives et de chouettes soirées bières entre étrangers qui se profilent! Nous avons réservé toutes nos auberges sur HostelWorld et avons été impressionné par le nombre d'auberges proposées. Et stop les clichés! Oui certaines auberges sont miteuses, mais avec TripAdvisor sous le coude, vous aurez de quoi vous rassurer! Beaucoup d'auberges sont très bien :) 




Voilà pour mon petit topo sur notre voyage à venir! Je languis de pouvoir partager notre expérience une fois qu'elle sera vécue, avec ses hauts et ses bas, les moments d'émerveillement et les moments de galère (sachant que nous n'aurons pas de voiture, autant vous dire qu'il y en aura!) mais surtout de pouvoir partager les supers souvenirs qu'elle nous aura laissé. 

En tous cas je tenais à remercier Eléanor du blog baignoire-artistique qui sans le vouloir m'a donné envie de vous parler voyage à travers cet article: "voyage: et si on parlait du pays qui nous fait rêver?"

Des bisous!

Lorène

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire